Premier conseil des ministres pour fixer le cap de l'ère Macron — France

19 Mai, 2017, 20:30 | Auteur: Valentin Naude
  • Longévité des Premiers ministres sous la Ve République

Mercredi, M. Bayrou a confirmé que le projet de loi serait "sur la table" du Conseil des ministres avant les élections législatives (11-18 juin).

Avec ce casting, le nouveau président et son Premier ministre espèrent convaincre d'autres responsables de droite de rejoindre la majorité présidentielle qu'ils souhaitent constituer. S'il est resserré, ce premier gouvernement de l'ère Macron compte cependant davantage de ministres que le premier gouvernement Fillon qui avait battu un record sous la Ve République en la matière avec seulement 15 ministres, quatre secrétaires d'Etat et un Haut-Commissaire.

Pour autant, a poursuivi le chef de l'Etat, 'la cohérence ne veut pas dire uniformité'.

Composé de onze hommes et onze femmes, il compte au total dix-huit ministres et quatre secrétaires d'Etat.

"Les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon".

Emmanuel Macron a aussi expliqué aux ministres que le chef de l'Etat devait fixer la stratégie, donner le cap et tenir l'équilibre des institutions et que le Premier ministre devait arbitrer. On y voit plus facilement la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, cachée dans le cliché ci-dessus par le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer. Chacun 'a des parcours différents, des opinions différentes, des analyses qui peuvent être différentes.

Malgré l'esprit réformiste du nouveau président de la République, l'organisation de ce premier conseil est régi par des règles strictes. Avec Bruno Le Maire à l'Economie et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron débauche dans les rangs des Républicains, toujours plus fractionnés.

La République En Marche accentue son avance avec 32% (+3) d'intentions de vote pour ses candidats au 1er tour des législatives, devant Les Républicains et le Front national en légère baisse à 19% (-1), selon un sondage Harris Interactive diffusé jeudi.

Le porte-parole a évoqué aussi "la réforme du renseignement" et "la simplification de la vie administrative avec le droit à l'erreur" face à l'administration, l'un des points saillants du programme d'Emmanuel Macron.

Avec onze femme et onze hommes, le premier gouvernement d'Emmanuel Macron est paritaire. Contrairement à l'habitude, celle-ci n'a pas été réalisée dans la cour de l'Elysée, mais à l'intérieur de l'édifice, où la presse n'avait pas été admise. "Ce n'est pas du tout pour verrouiller la communication", a assuré Christophe Castaner.

L'Elysée n'a pas exclu que le gouvernement soit complété de "quelques noms" après les législatives.

Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels.

A l'issue du Conseil, la nouvelle équipe fera une photo de famille soit dans les jardins soit dans le vestibule du palais présidentiel, la météo s'annonçant particulièrement capricieuse.

Interrogé par Reuters dans son bureau après l'annonce de la composition de son gouvernement, Edouard Philippe a pour sa part déclaré: " Du courage, j'en ai, et il va me falloir de la chance.

" Emmanuel Macron insistera beaucoup à cette occasion sur la collégialité et le caractère collectif que doit avoir l'action gouvernementale", souligne-t-on à l'Elysée". Le nouveau ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, devra donc quitter la présidence de la région Bretagne et le ministre de la Justice, François Bayrou, la mairie de Pau.

Recommande: