La propagation d'Ebola à l'échelle mondiale devrait être limitée — RDC

19 Mai, 2017, 20:26 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • Un vaccin va être expérimenté en RDC pour lutter contre le virus Ebola a annoncé l'Organisation mondiale de la Sant

Un nouvel anticorps capable de neutraliser le virus Ebola a été découvert par des chercheurs qui ont publié jeudi les résultats de leur découverte dans la revue américaine Cell.

Il n'y a pas encore de vaccin ou de traitement commercialisé pour prévenir ou traiter cette infection.

Cette réapparition du virus Ebola intervient un an après la fin de l'épidémie qui avait touché l'Afrique de l'Ouest faisant plus de 11 300 morts, principalement en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

Les anticorps qui ciblent et neutralisent des agents pathogènes et des toxines sont aujourd'hui considérés comme les traitements les plus prometteurs contre Ebola.

"Notre découverte est un pas important pour atteindre ce but", estime Kartik Chandran, professeur d'immunologie à la faculté de médecine Albert Einstein à New York, un des principaux auteurs.

Les deux anticorps en question ont protégé des souris exposés à des doses mortelles des trois principales souches d'Ebola.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a présenté en décembre un vaccin efficace contre le virus, contre la souche dite "Zaïre", mais selon des spécialistes, un autre vaccin doit être développé pour lutter contre la souche "Soudan".

Pour l'instant, il n'existe pas de vaccin homologué pour se protéger contre Ebola. Du 17 au 18 mai 2017, le Dr Oly Ilunga Kalenga, Ministre de la Santé Publique, et le Dr Allarangar Yokouidé, Représentant de l'OMS en RDC, effectuent une première visite d'évaluation de l'épidémie d'Ebola qui s'est déclarée à Nambwa, épicentre de la maladie, dans la zone de santé de Likati, Province du Bas-Uélé, à plus de 1 400 kilomètres de Kinshasa. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: