Législatives : on connaît les noms des premiers candidats d'"En Marche"

20 Mai, 2017, 01:36 | Auteur: Valentin Naude
  • Législatives: tous les candidats

INVESTITURES Au lieu de publier comme promis les noms des candidats investis dans les 577 circonscriptions françaises, La République en marche a préféré en dévoiler seulement 428 ce jeudi.

Au terme d'un feuilleton de trois ans de rivalité croissante et de vives tensions entre les deux hommes, qui ne se sont pas parlé depuis des mois, l'avenir politique de l'ancien Premier ministre se retrouvait en grande partie entre les mains de M. Macron.

En avril 2016, Manuel Valls lance - devant les caméras de l'Assemblée nationale - un retentissant "c'est inacceptable, c'est inacceptable!" à Emmanuel Macron, qui vient de lancer son propre mouvement et affiche son désir de s'émanciper du gouvernement. L'âge moyen est de 46 ans (le plus jeune a 24 ans).

Pour ces plus inexpérimentés, la pression sera forte, même si le parti promet une aide sur mesure (formations accélérées, facilités de prêt.)."Candidat, ça ne s'improvise pas", s'inquiète un soutien du président élu. A ce stade, nous n'investissons pas l'intéressé, mais nous ne lui opposons pas de candidats " a t-il précisé. Lors de la présentation des candidats de la majorité présidentielle, Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture, a annoncé qu'il n'aurait pas de candidat LREM face à lui. Toutefois, aucun candidat de la République en marche ne sera présenté face à l'ancien Premier ministre dans la première circonscription de l'Essonne. "La nomination du Premier ministre, prévue d'ici lundi, puis celle des membres du gouvernement, d'ici mardi (avant le premier Conseil des ministres mercredi), pourraient provoquer un effet d'entraînement".

Richard Ferrand, secrétaire général de La République En Marche, a cité en exemple du renouvellement politique souhaité par le mouvement, la référente de l'Hérault Coralie Dubost, investie sur la 3e circonscription.

Du côté du parti socialiste, le secrétaire général Jean-Christophe Cambadélis annonce qu'une procédure d'exclusion à l'encontre de Manuel Valls est en cours et que celui-ci est convoqué par la commission disciplinaire du PS.

En janvier, Emmanuel Macron avait dû se fendre d'un appel aux femmes pour les encourager à se lancer, au vu du faible nombre de candidatures.

Dans son discours, probablement le dernier de son quinquennat, François Hollande s'est adressé à plusieurs reprises à Emmanuel Macron, l'incitant à continuer les combats "contre les obscurantistes, les intégristes, les communautaristes" et à "porter le message de la paix". Il reste donc 149 circonscriptions dans lesquelles les noms des candidats du parti présidentiel n'ont pas été précisés. "Il s'agit d'une erreur" assure un responsable de la REM à L'Express, Thierry Robert devrait être rayé des listes.

Manuel Valls n'est pas investi mais n'affrontera pas de concurrent de "La République En Marche!". Il y a donc, parmi ces candidats, des élus locaux de droite et de gauche, du parti de François Bayrou, allié d'En Marche!, 24 députés PS sortants et pour l'instant aucun député sortant LR.

Recommande: