Législatives: les ministres doivent "soutenir les candidats de la majorité présidentielle"

19 Mai, 2017, 14:40 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Et maintenant quels ministres au gouvernement ?Et maintenant quels ministres au gouvernement

Parmi les "règles de bon fonctionnement" a souligné le nouveau chef de l'État figure "d'abord la solidarité nécessaire entre tous les membres du gouvernement" ainsi qu'un "travail collégial".

'Le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon', a ajouté Emmanuel Macron à l'adresse de son gouvernement. Tel sera le rôle du Premier ministre Edouard Philippe (ci-dessous), selon les consignes données par Emmanuel Macron au premier conseil des ministres, d'après le porte-parole du gouvernement.

Depuis dimanche, les journalistes n'ont que très peu de contacts avec ses communicants, placés sous la houlette de Sylvain Fort et Sibeth Ndiaye.

Le plus jeune a 33 ans: Mounir Mahjoubi.

Le souvenir de Thomas Thévenoud, l'éphémère secrétaire d'Etat qui avait oublié de déclarer ses revenus au fisc, est encore dans tous les esprits. Le Président a souligné que chacun avait "des parcours différents, des opinions différentes, des analyses qui peuvent être différentes mais, en même temps, quand une chose est tranchée dans le cadre de la collégialité, elle doit devenir la règle et elle appelle la solidarité collective".

12 ministres sont issus: du Parti socialiste (5 ministres), du Modem (3 ministres), des Républicains (2 ministres), du Parti Radical de Gauche (2 ministres). Les secrétaires d'Etat: Christophe Castaner est nommé porte-parole du gouvernement chargé des relations avec le Parlement, Marlène Schiappa est chargée de l'égalité des femmes et des hommes, Sophie Cluzel est chargée des personnes handicapées, Mounir Mahjoubi est chargé du numérique.

"Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a insisté M. Castaner.

En riposte, sous l'égide de François Baroin, Les Républicains ont lancé un contre-appel des 577 candidats de la droite et du centre aux législatives à défendre leurs "convictions" et à gagner ces élections pour imposer une cohabitation.

Ce gouvernement est "évidemment bâti pour durer" au-delà des législatives, a assuré Edouard Philippe jeudi sur France Inter.

Ils soulignent par ailleurs qu'aucun président avant Emmanuel Macron "ne s'est prêté à ce genre de système, au nom du respect de la liberté de la presse".

A ce sujet, Christophe Castaner a assuré que le nouveau ministre appliquerait la feuille de route du président de la République.

En outre, Christophe Castaner est revenu sur la méthode de la présidence Macron.

Lors de sa conférence de presse du 28 mars, un journaliste a demandé a Emmanuel Macron si au nom du renouvellement, "la composition du gouvernement exclura des membres d'anciens gouvernements, par exemple sous François Hollande".

Il a aussi promis que, "dès la semaine prochaine", les journalistes pourront de nouveau interroger les ministres à la sortie du Conseil, expliquant que l'interdiction de jeudi était liée à la prise de la photo du gouvernement, sur le perron de l'Élysée. Un cliché uniquement avec les femmes du gouvernement, en compagnie du Premier ministre Edouard Philippe et du Président Emmanuel Macron, a aussi été pris.

Recommande: