" "Gouvernement " de droite et de gauche " pour Macron

19 Mai, 2017, 15:59 | Auteur: Christine Vaugrenard
  • L'écologiste Nicolas Hulot à Paris le 23 mars 2017

Raison invoquée? Emmanuel Macron, "en lien avec le Premier ministre" Édouard Philippe, nommé lundi, "a souhaité introduire un temps de vérification" a fait savoir l'Élysée dans un communiqué.

Deux ministres retrouveront par ailleurs la table du Conseil: Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande sans discontinuer tout au long de son quinquennat, promu ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et Annick Girardin, nommée aux Outre-mer.

Le report de cette annonce s'est répercuté sur la tenue du premier Conseil des ministres du quinquennat, initialement prévu mercredi, reporté finalement à jeudi.

Le militant écologiste Nicolas Hulot s'est vu confier le poste de la transition écologique.

Le gouvernement piloté par le Premier ministre issu de la droite modérée, Édouard Philippe, 46 ans, respecte cet objectif avec des répartitions très pesées. Là encore, Emmanuel Macron s'efforce d'honorer l'esprit de sa promesse. sans la respecter à la lettre.

La présentation du gouvernement avait été retardée de 24 heures afin de vérifier la situation fiscale de chacun et l'absence de conflits d'intérêts, alors qu'Emmanuel Macron a fait de la " moralisation " de la vie politique une priorité, pendant une campagne présidentielle minée par les affaires. A 69 ans, il devient ministre d'Etat, en charge de l'Intérieur dans un pays toujours sous état d'urgence depuis les attentats du 13 novembre 2015.

Parmi les fidèles d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand, député PS sortant et secrétaire général de La République En Marche!, devient ministre de la Cohésion et des Territoires. L'éditrice Françoise Nyssen hérite du portefeuille de la Culture. C'est aussi le choix de la compétence qui a présidé à la nomination de Jean-Michel Blanquer à l'Éducation: directeur de l'Essec, il est aussi ancien directeur général de l'enseignement scolaire dans ce même ministère et auteur de plusieurs essais sur l'éducation.

Des responsables issus du parti de droite Les Républicains (LR) pourraient à leur tour rejoindre le camp Macron, comme l'ex-ministre Bruno Le Maire qui a appelé à "dépasser les vieux clivages".

L'exécutif cherche probablement à éviter un nouveau cas Thévenoud, du nom du secrétaire d'État nommé en 2014 dans le gouvernement Valls et contraint à démissionner au bout de neuf jours en raison de retards de déclarations de revenus. Une dernière occasion pour les twittos de plaisanter sur le moyen de transport des ministres et de moquer par la même occasion les annonces de la RATP. Car entre les soutiens de longue date de gauche et du centre, les ralliements de poids venus de droite, difficile de trouver un équilibre entre les "anciens" de la politique et les nouvelles têtes, tout en garantissant la parité femmes-hommes.

Ce premier gouvernement est celui qui va devoir affronter les élections législatives. Mounir Mahjoubi, qui a joué un rôle clé dans la campagne, est nommé quant à lui secrétaire d'Etat au numérique à 33 ans.

Recommande: