France-Macron et Philippe finalisent le gouvernement

19 Mai, 2017, 21:39 | Auteur: Valentin Naude
  • Quand Edouard Philippe parlait de sa femme Edith et de celle qu’il aurait aimé être

Si Emmanuel Macron s'est engagé durant sa campagne à faire de l'égalité femmes-hommes une cause nationale, les associations féministes se sont exprimées ces derniers jours avec un objectif: faire comprendre au nouveau président de la République et à son premier ministre qu'elles veilleraient à leur politique et à l'application de leurs engagements en matière de droits des femmes. Le premier Conseil des ministres du quinquennat Macron est également reporté d'un jour, à jeudi, comme le Conseil de défense, a précisé la présidence à l'AFP.

Cette loi a rendu obligatoire la déclaration de patrimoine et d'intérêts pour les parlementaires, les ministres et les élus locaux entre autres, et leur vérification par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Le plus jeune président de la Ve République a par ailleurs promis une ouverture aux représentants de la société civile. Après avoir affirmé, plus tôt, que le cette composition était prêt "80 %", l'entourage du Premier ministre a fait une "update", vers midi qu'elle avait avancé "à 90 %".

Mais les cinq nominations officielles concernent pour l'heure exclusivement des hommes, dont quatre énarques, comme M. Macron.

Le militant écologiste Nicolas Hulot s'est vu confier le poste de la transition écologique. S'il est difficile de prévoir les relations que connaîtrons Emmanuel Macron et Edouard Philippe en tant que couple exécutif, il n'est pas sûr que tout soit un long fleuve tranquille.

Le réalisateur, Laurent Cibien, est un ami d'enfance d'Edouard Philippe. Parmi eux les "juppéistes" Franck Riester, Christophe Béchu, Pierre-Yves Bournazel, Fabienne Keller, notamment, qui pourraient intégrer le gouvernement. LR a riposté avec un contre-appel des 577 candidats aux législatives au rassemblement autour du projet de la droite. Et les femmes? S'il a promis la parité, Emmanuel Macron a mené campagne avec un premier cercle très masculin. Les noms de Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, de l'ex-ministre chiraquienne Anne-Marie Idrac, ou de la députée européenne MoDem Sylvie Goulard circulent aussi. De retour de Berlin, son premier déplacement officiel à l'étranger, Emmanuel Macron et son Premier ministre devaient discuter hier de la nouvelle équipe gouvernementale et de son équilibre politique visant à rassembler avant la bataille des législatives de juin. Il pourrait choisir de propulser de jeunes espoirs issus du monde de l'entreprise, comme Astrid Panosyan, passée par la direction du groupe immobilier Unibail-Rodamco, la spécialiste de la communication Axelle Tessandier ou la féministe Marlène Schiappa, présidente du réseau Maman travaille.

Recommande: