"Ce ministère est entre de bonnes mains avec Nicolas Hulot" — Ségolène Royal

19 Mai, 2017, 23:06 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • Ségolène Royal raconte qu'Emmanuel Macron l'a appelée pour lui expliquer qu'elle ne pouvait pas rester ministre

Mais que va-t-elle faire maintenant?

Quelques minutes après l'annonce de la nomination de Nicolas Hulot à son poste - à la tête d'un ministère rebaptisé en Transition écologique et solidaire - Ségolène Royal a souhaité "bonne chance" à l'ancien animateur de TF1.

Son combat pour le climat, Ségolène Royal va continuer à le mener. De même, celle qui avait souffert en 2007 d'un soutien plus que mitigé des "éléphants" du PS pour sa campagne présidentielle a aussi évoqué la campagne difficile de Benoît Hamon ces dernières semaines. J'ai toujours plaidé pour une réconciliation possible entre les créations d'emplois et la protection de l'environnement. Maintenant, je vais le prouver en créant des emplois, en créant une entreprise dans le domaine de la croissance verte et de la finance verte.

Elle a indiqué par ailleurs avoir déposé les statuts d'une association, baptisée comme son dernier livre "Manifeste pour une justice climatique", afin de "continuer à réunir des scientifiques, des intellectuels, etc. sur tous ces sujets". "Ce ministère va passer entre les mains de Nicolas Hulot, qui est bien connu pour son engagement au service de la protection de l'environnement". "Je sais que c'est un combattant qui ne se laissera pas faire", assure Ségolène Royal, "il peut s'appuyer sur un socle extrêmement solide de réformes qui ont été mises en place". "Je crois que ce ministère sera entre de bonnes mains mais bien évidemment je ne vous cacherai pas mon grand regret, ma peine même de quitter ce ministère, mais en même temps avec le sentiment du travail accompli, du devoir accompli", a-t-elle confié.

Recommande: