Bayrou fixé ce vendredi sur son renvoi en correctionnelle — Diffamation

19 Mai, 2017, 17:53 | Auteur: Valentin Naude
  • François Bayrou

Restait à connaître la date, qui a été fixée ce vendredi - soit, hasard du calendrier, deux jours après sa nomination à la Chancellerie - au 10 janvier 2019 devant la 17e chambre correctionnelle de Paris. Alors qu'il vient d'être nommé ministre de la Justice dans le premier gouvernement Philippe, le centriste va savoir ce vendredi à quelle date il comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Paris. Une audience à laquelle il "sera présent", selon son avocat, Mario Stasi.

Le 28 septembre 2015, il étudie avec l'assemblée du conseil communautaire de Pau-Pyrénées qu'il préside, la possibilité de céder deux bus à une association pour un projet d'insertion sociale.

Le maire de la capitale du Béarn se lance dans une diatribe contre l'association, diffusée sur Web-TV Pau-Pyrénées. Selon la plainte, il accuse El Sistema France de "s'enrichir indûment en instrumentalisant des expériences humanistes et musicales à son profit" et "en tentant d'extorquer des contributions financières aux communes qu'elle démarche".

El Sistema France avait choisi de porter plainte pour diffamation, estimant que les propos tenus par le maire de Pau portaient atteinte à l'intégrité de l'association.

François Bayrou avait été mis en examen en novembre 2016, comme c'est automatiquement le cas en matière de diffamation. J'ai refusé et j'ai dit que je n'acceptais pas ces attitudes mercantiles, ce qui n'est pas une injure. "Je l'ai dit en tant que maire et je le maintiens".

"Nous avons créé cet orchestre symphonique avec des gens des cités et ils se produisent, c'est une réussite incroyable".

Me Stasi a précisé que François Bayrou avait lui-même déposé une plainte pour "dénonciation calomnieuse" en février 2017.

Interrogé par l'AFP, l'avocat de François Bayrou a assuré que son client n'avait fait que "mettre en exergue les agissements peu scrupuleux d'une association".

"C'est une association bénévole, sans but lucratif, qui va se retrouver face au ministre de la Justice", a-t-elle relevé, soulignant qu'elle serait attentive "au respect d'une parfaite égalité de traitement".

Recommande: