Débat présidentiel français: Marine Le Pen essuie plusieurs attaques

21 Mars, 2017, 07:37 | Auteur: Eugenie Lecerf
  • VIDEO. Benoît Hamon cible le financement de la campagne d'Emmanuel Macron

Benoit Hamon a réussi le pari de remplir l'énorme salle de Bercy, à Paris, dimanche 19, et a livré un discours offensif en multipliant les attaques contre Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron, ses seuls adversaires visiblement. Même riposte musclée du candidat socialiste après la présentation du programme ultrasécuritaire de Marine Le Pen: "Que vous soyez une droguée aux faits divers c'est une chose, mais vous êtes candidate à la présidence". C'est la fin de la Ve République telle que nous l'avons connue.

Marine Le Pen qui ne cesse de se renforcer dans les intentions de vote est visée par des affaires d'emplois fictifs et de financement illégal de campagne. À ce jeu, Macron a marqué des points. François Fillon, candidat de la droite traditionnelle actuellement en troisième position au premier tour selon les sondages, va-t-il choisir surtout de s'en prendre à Marine Le Pen, qui lui dispute une partie de l'électorat ultra-conservateur? Il n'y a qu'un enfant de 10 ans pour poser cette question à un François Fillon en rogne contre le "tribunal médiatique" et.obtenir une réponse! Extraire les abstentionnistes de leur expectative afin de conquérir de nouvelles parts de marché, solidifier les électorats volatiles, notamment ceux de Macron et de Hamon, relancer une campagne qui stagne dans les basses eaux (Mélenchon et Hamon), restaurer son image (Fillon) ou conforter la sienne (Le Pen): sur le fil du rasoir, tous les candidats poursuivront un objectif lorsqu'ils pénétreront sur le plateau de TF1. Elles ont vu deux candidats atypiques, François Fillon et le " frondeur " Benoît Hamon, l'emporter au détriment des favoris (Sarkozy et Juppé, Valls et Montebourg). Quinze thèmes sont abordés autour de trois questions principales: quel modèle social pour la France?

Le débat aura lieu sur l'un des grands plateaux de télévision de La Plaine Saint-Denis, en banlieue parisienne. Côté design, le décor se veut "solennel " et "présidentiel ": pas de fond bleu ou rouge uni comme lors des débats des primaires, plutôt des tons de beige et de gris qui permettent d'échapper aux couleurs politiquement connotées. François Fillon a qualifié la sortie du nucléaire prônée à gauche par Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon d'irréaliste. Alain Juppé appréciera. "Ca ne vous manque pas d'être père?" s'interroge un autre écolier face à un Emmanuel Macron qui raconte tout le bonheur que lui donnent les sept petits-enfants de sa femme Brigitte.

Les candidats se sont aussi écharpés sur le nucléaire.

Emmanuel Macron a ainsi vigoureusement attaqué Marine Le Pen sur ses positions anti-européennes et pro-russes et a dit vouloir préserver l'indépendance de la France " avec les moyens [.], loin de l'insulte à l'égard de l'Europe.

Face à cette tirade, Benoît Hamon lui a demandé si elle remettait également en cause le Concordat en Alsace-Moselle. Une certitude: François Fillon joue gros. Après un début timide et policé, les candidats n'ont pas hésité à s'interpeller. Comme si les Français étaient écœurés ou comme s'ils attendaient que la véritable campagne démarre enfin.

Recommande: